Histoire

Le moulin, comme tout lieux, à sa propre histoire.

Le Moulin à travers les ages

  • 7 juin 1837

    Joseph Barthalay, demande au préfet de l’Isère l’autorisation d’établir 2 moulins et un battoir sur le torrent de St Michel.

  • 20 novembre 1839

    un courrier du Ministère des Travaux publics est adressé au préfet de l’Isère pour l’informer de l’ordonnance du roi qui autorise le sieur Barthalay à établir son moulin. 

  • 1955

    L’effondrement de la RN75 limite le passage devant le moulin et celui-ci s’endors

  • 2009

    Le moulin est redécouvert et l’Anille est née !


Créé en 1839, en bordure de la route royale N°75, le moulin comporte à l’époque deux moulins à blé et un battoir à chanvre entraînés par une seule roue de 70 cm de large environ. Il sera  tout au long de son existence régulièrement modernisé et les bâtiments eux-mêmes évolueront pour accueillir les activités dictées par les besoins locaux et l’économie du moment. Les technologies modernes de chaque époque seront utilisées au mieux,  le conduisant au fil du temps à utiliser :

  • la turbine en lieu et place de la roue, 
  • les broyeurs à cylindres pour réduire le grain en farine 
  • et une dynamo pour subvenir à ses besoins d’éclairage.

L’activité cessera aux environ de 1955, peu après l’éboulement à faible distance en aval du moulin, coupant la route nationale 75. Cet éboulement, après la construction d’un pont provisoire qui finira lui aussi au ruisseau à cause de l’instabilité du sol, entraînera le changement du tracé de la route et celle-ci abandonnera le pont de St Michel et empruntera dès lors le cheminement qu’on lui connait aujourd’hui. 


L’histoire en détail à travers nos articles :

Genèse du Moulin

Le 7 juin 1837, Joseph Barthalay, propriétaire cultivateur domicilié aux Loubates, commune de St Michel les Portes, canton de Clelles, demande au préfet de l’Isère l’autorisation d’établir 2 moulins et un battoir sur le torrent de St Michel…

Documents d’archive

Au XIX° siècle, compte tenu de l’importance économique des moteurs hydrauliques et du nombre de demandeurs, les services hydrauliques de l’administration des Ponts et Chaussées, dépendant du ministère des Travaux publics, institua la constitution d’un dossier par chute, pour tenir compte des différents usages de l’eau et des ouvrages déjà existants. Ce dossier était constituéLire la suite « Documents d’archive »

Un peu d’histoire

Avant-Propos Bien que connus avant l’ère chrétienne (au Ier siècle avant JC, Vitruve les classe avec les machines d’irrigation) il semblerait que les moulins à eau n’aient commencé à se développer lentement qu’à partir des II et IIIème siècles de notre ère. Il faut cependant attendre le Moyen Age pour les voir évoluer considérablement. Les moulinsLire la suite « Un peu d’histoire »

L’Anille

N’hésitez pas à visiter notre site et à nous contacter pour toutes questions. Nous sommes aussi joignable sur les réseaux sociaux.

Facebook / Instagram

Qui sommes-nous

Retrouvez plus d’informations en explorant notre site

Où sommes-nous

Lieu dit « La Babe »

Saint Martin de Clelles

Trièves

Nous contacter
Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :